La K-Pop : la nouvelle « Corée du Sud »

Cela aurait pu être un article de promotion de la K-Pop mais ça ne l’est pas. Les médias et les entreprises me poussent à me détacher de ce que j’aime, voir à détester et j’avais besoin de l’exprimer par un article !

Comment ? Pourquoi ? Car aujourd’hui, ce mot K-Pop est utilisé par les entreprises et les médias comme le nouveau terme pour désigner la Corée. Bien sûr tout a commencé en 2012, c’est à ce moment là que la première fissure dans notre petit monde confortable à nous fans de K-Pop s’est faite  : la mondialisation de Psy et son « Gangnam Style ». Les premières interviews des fans de musique coréenne sont diffusées à la télévision, les moqueries à notre sujet nous comparant à de petites groupies superficielles juste là car ils sont « trop beaux, trop musclés, trop androgynes, on kiffe trop lol kwa. ». Puis les premiers reportages faits à la va-vite, sans recherches approfondies et nous avions vécu ça comme une attaque à notre communauté mais aussi un sentiment de rabaissement.

Un temps d’accalmie dès que la fièvre Gangnam style s’est éteinte, jusqu’à aujourd’hui. Du moins 2016. Le mot K-Pop revient à la charge et à la mode, tout le monde s’y jette dessus comme la poule aux œufs d’or. Car malheureusement la K-Pop à l’internationale c’est un nouveau marché florissant où tous entrent dedans sans rien connaître.

Sephora et la « K-Pop Beauty »

Depuis quelques semaines, et si vous êtes passés devant un Sephora, vous avez sûrement dû voir la « super » communication de leurs nouveaux produits importés de Corée : La K-pop Beauty. Avec des filles maquillées comme des personnages de dessins-animées japonais et le mot « kawaii ».

De une, K-Pop signifie Korean pop, soit Korean pop music. La K-Pop n’est pas un nouveau dessin animé asiatique merci. De deux, le mot « kawaii » signifie « mignon » en japonais. Affront. En effet le packaging est plutôt mignon notamment pour la marque Etude House mais cela ne donne pas le droit de mélanger toutes les cultures asiatiques. On est déjà dans un pays qui pense que les chinois sont les seuls représentants du continent asiatique. Pourtant Sephora avait bien commencé l’année dernière en promouvant l’arrivée des produits Tony-Moly sous appellation « Korean Beauty« . Voilà, cela est plus logique car en effet, les cosmétiques coréens sont vraiment d’un niveau au dessus du notre et à des prix beaucoup moins excessifs. Je suis pour la diffusion des produits cosmétiques coréens en France mais pas par le biais de grandes marques qui veulent faire ça uniquement pour l’argent.

Je reçois plusieurs messages, snaps quand des amis et connaissances passent devant Sephora. Ils voient K-Pop, se disent « Ah mais c’est trop elle » puis m’envoie. En faisant ça, c’est « gentil » de leur part de penser à moi mais je trouve que c’est également me prendre pour une fan imbécile. Non, je ne me rue pas dessus car c’est promut avec le mot K-Pop. Non, je ne suis pas une jeune fan qui ne sait pas tout encore de la Corée et connaissant les véritables prix de ces produits, encore plus hors de question de participer à cette mascarade.

Il faut aussi savoir que Monoprix vend des cosmétiques dits coréens mais dont la marque m’est totalement inconnue. Eux le commercialisent sous l’appellation produits asiatiques, ce qui est légèrement plus acceptable à mes yeux.

Les pétitions pour diffuser de la K-Pop en France

Je suis bien sûr contre. Pourquoi ? J’aime cette petite communauté que l’on est, on se respecte plus ou moins entre nous et on se comprend. Les nouvelles arrivistes sont là car elles connaissent qu’un seul groupe (toujours le même d’ailleurs) et ont un comportement honteux, rabaissant le fandom à titre de groupies. La K-Pop plait car c’est beau, c’est synchronisé, c’est recherché et les sons ne diffèrent pas de la pop américaine. Je le dis car j’ai expérimenté la chose; en effet, le magasin où je travaille n’avait plus de chaîne hi-fi, on devait donc brancher nos téléphones et j’ai mis le mien. J’ai bien sûr trié les sons pour que ça puisse se diffuser sans choquer. Résultat? Positif ! Même si certaines de mes collègues n’aimaient pas, elles ont eu tout de même reconnu que ce n’était pas si différent de ce que l’on pouvait entendre.

Quant à moi, j’étais gênée. J’avais l’impression que l’on entrait dans ma vie privée et le pire c’est lorsque ma chanson favorite est passée. J’ai couru pour changer car je n’étais pas à l’aise. Alors quand je vois le nombre de fans (je pense jeunes) demander qu’on diffuse de la musique sur les radios et que certains groupes soient interviewés sur des plateaux télévisés. J’ai été fan de Tokio Hotel et je me souviens parfaitement de la moquerie que ça engendrait quand ces derniers étaient à la télévision française. Les médias français ne savent que se moquer, critiquer car c’est différent de ce que l’on voit. Ils ont autant de mérites que les artistes américains, peut-être plus pour le travail qu’ils fournissent depuis parfois l’âge de 12ans quand ils rentrent en formation. Ils sont peut être adulés par des milliers de personnes mais ça ne permet en rien d’en faire des animaux de foires devant tout le monde. Demander qu’on les invite, tous faire pour participer aux émissions et nous fans, on s’enfoncera dans leurs clichés qu’ils ont de nous. Personne ne remarque qu’ils interviewent toujours les mêmes filles un peu jeunes, un peu surexcitées ? Nous ne sommes pas toutes ainsi dieu merci!

Il y a en France des boutiques qui vendent des CDs coréens, et c’est un peu le QG des fans. Venant de Paris, je pense bien sûr aux boutiques MUSICA et celle de TAIYOU dont le personnel joue sur la proximité et l’échange : deux caractéristiques de la communauté de fans à l’international. Vous entrez chez eux, vous savez que vous serez accueilli avec le sourire et c’est toujours avec plaisir que l’on y va. Un sentiment que l’on ne ressent pas ailleurs!

En faisant connaître la K-Pop à tout le monde, vous êtes certains de voir débarquer la FNAC ou autres revendeurs de CDs sur le marché avec des prix frôlant la crise cardiaque. En souhaitant faire diffuser de la K-Pop, vous jetez les petites entreprises existantes à se faire écraser par les mastodontes qui arriveront avec leurs gros souliers. Vous pouvez apprécier la musique coréenne sans que tout le monde soit au courant, vous pouvez faire aimer à vos amis, changer leurs idées reçues.

Je souhaite aussi parler de TOPITO qui a su faire une vidéo sur la musique coréenne avec professionnalisme  « dans le dernier MV, mon bias fait des aegyos ». J’ai adoré ! Ca fait même plutôt du bien de voir qu’on sort quelque chose sur ça sans moqueries. Dommage seulement que ce soit le même genre de fans qui ait commenté, nous dévalorisant de nouveau. Le lien juste ici !

N’oubliez pas ! Soyez curieux, la K-pop ce n’est pas la Corée !

Publicités

Publié par

Taureau de l'année du coq. J'aime manger et je collectionne des cactus et des bambous à mes heures perdues. J'adore me promener dans Paris avec un bubble tea saveur pêche et poire et quand je suis chez moi, j'écris. Je vis à Paris mais parfois mon âme part se promener elle aussi à Dongdaemun ou Myeongdong.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s