Goblin – 쓸쓸하고 찬란하神-도깨비

Je souhaitais me lancer dans ce genre d’articles, non pas pour montrer à quel point je suis fan ou autre. La Hallyu (vague coréenne) est très présente et le gouvernement est bien le premier à en tirer profit et pour attirer des touristes étrangers entre ses frontières. Bien sûr, je ne me lance pas dans des articles de fan fragile (« Oh ce groupe est trop beau quoi, trop de talents et en plus ils ont des abdos » – NON!) mais plutôt dans des articles découvertes, pour aller au delà des clichés sur la musique ou les séries. Mais également expliquer un phénomène qui dure de plus en plus et commence à faire sa place doucement parmi nous.

Petite explication des dramas coréens ! Ils font en général entre 16 et 24 épisodes avec une moyenne de 45minutes chacun. On touche à tous les domaines, ce qui fait qu’il y en a pour tous les goûts, on peut facilement trouver son bonheur. Plus on avance dans le temps, plus les séries sont travaillées, des scenarii moins cul-cul et plus réalistes, loin de la pauvre jeune fille qui se marie avec un riche héritier ! Les styles se font plutôt par vagues, dès qu’un style nouveau fonctionne bien, vous êtes assuré(e)s de voir les chaînes télé se lancer dedans : vampires, double personnalité, passage temporel, personnages féminins contraints de se déguiser en homme, etc.

Alors comment je pourrai commencer cette nouvelle série d’articles sur la musique et les séries sans parler de « Goblin ». Ce serait un affront je pense ! Cette série est toute récente, les épisodes spéciaux datent de début février et les derniers épisodes fin janvier. Comme quoi les meilleures choses ne sont pas toujours les plus anciennes, surtout quand on parle de dramas (séries coréennes).

Voici le résumé trouvé sur le site nautiljon :

Durant l’ère de Goryeo, Kim Sin était un général de guerre invincible et jalousé du jeune roi. Poignardé par celui-ci, il survit mais devient alors un gobelin immortel.

900 années ont passé et Kim Sin est toujours à la recherche d’une prêtresse humaine qui l’aidera à mettre fin à son immortalité. Celui-ci vit désormais aux côtés d’un sinistre faucheur souffrant d’amnésie et ayant pour mission de conduire les âmes récemment décédées dans l’autre monde. Un soir, Sin sauve la vie d’une jeune femme enceinte se trouvant au seuil de la mort. Cette dernière donnera naissance à une petite fille nommée Ji Eun Tak et 9 années plus tard, Eun Tak qui vit toujours avec sa mère acquiert la faculté particulière de voir les esprits. Une nuit, sa mère décède soudainement et c’est à ce moment-là qu’elle fera la rencontre du faucheur d’âmes.

Aujourd’hui, Eun Tak est une étudiante vivant aux côtés de la famille de sa tante mais constamment abusée par ceux-ci. Un jour, alors qu’elle célèbre son anniversaire en bord de mer, Kim Sin apparaît soudainement devant elle et sans en connaître la raison, il se voit capable d’entendre la voix de la jeune fille. C’est ainsi que celle-ci lui révèlera qu’il est en réalité un Dokkaebi (gobelin), clamant également être sa fiancée.

D’autre part, Kim Seon est une femme brillante et séduisante propriétaire d’un restaurant de poulet, tandis que Yu Deok Hwa, lui est le neveu de Sin et héritier rebelle d’un chaebol dont la famille a été gardienne du gobelin durant des générations.

Pourquoi j’ai regardé ce drama ? Pour GongYoo tout d’abord. Vous le connaissez peut-être puisqu’il était en tête d’affiche du film Dernier train pour Busan, qui date de l’été dernier. Avant ce film, nous ne l’avions pas vu depuis des années, notamment dans des dramas; il a fait quelques films mais il faut avoir le cœur bien accroché pour les regarder je pense. Il nous avait toutes séduites avec son rôle dans Coffee Prince (2007) et puis, il s’était éloigné des plateaux de tournage. Alors quand j’ai entendu qu’il revenait pour une série, je savais que je serai présente ! Oui et ce, même sans savoir l’histoire.

Puis la surprise! Nous voilà face à un drama ultra travaillé, aucun personnage n’a été mis de côté, chacun a sa part dans le déroulement de l’histoire. Le côté fantastique n’est pas si mit en avant, bien sûr ça reste un drama de ce genre avec un Goblin en personnage principal. Ce dernier a des pouvoirs, on a une faucheuse dans l’histoire mais ce n’est pas lourd, tout est à bonne dose ! Dans l’histoire, seule la fiancée peut sauver le Goblin en retirant son épée et ainsi annuler la malédiction donc chaque épisode nous tient en haleine, je n’avais pas été dans des états depuis bien longtemps ! Pendant toute la durée du drama, on ne sait pas comment ça va finir et c’est super frustrant mais à la fois excitant. Quant aux personnages, ils sont tous liés les uns aux autres et intéressants, certains attachants.

Je recommande chaudement ce drama pour son histoire, ses acteurs et ses paysages ♥

Ma note : 9/10. Pourquoi cette note ? Bien que satisfaite de la fin, des zones d’ombres m’ont un peu frustré!

Publicités

Publié par

Taureau de l'année du coq. J'aime manger et je collectionne des cactus et des bambous à mes heures perdues. J'adore me promener dans Paris avec un bubble tea saveur pêche et poire et quand je suis chez moi, j'écris. Je vis à Paris mais parfois mon âme part se promener elle aussi à Dongdaemun ou Myeongdong.

Un commentaire sur « Goblin – 쓸쓸하고 찬란하神-도깨비 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s